Méthode ancestrale pratiquée en Chine, la hijama est une méthode thérapeutique qui consiste à réaliser des incisions épidermiques superficielles à des points bien précis du corps humain et à y appliquer des ventouses afin d’aspirer le sang par l’intermédiaire d’un appareil faisant le vide et facilitant ainsi l’évacuation du sang.

Elle est connue aussi sous les noms de l’incisiothérapie ou cupping therapy.  Le prophète Mohammed (Salut et bénédiction sur lui) a approuvé, pratiqué et conseillé l’usage de cette technique thérapeutique. Il a dit : « S’il y a quelque chose de véritablement guérissant parmi toutes vos médications, c’est bien la saignée par ventouse ou le miel d’abeille ou la cautérisation, et je n’aime pas être cautérisé. »

Michael Phelps pratique la hijama

La thérapie par ventouses a attiré l’attention pendant les Jeux olympiques d’été de 2016, lorsque plusieurs athlètes, dont le champion du monde Michael Phelps, ont été vu avec des contusions circulaires sur leur corps. Ces ecchymoses sont un effet secondaire connu et surviennent suite à l’éclatement de petits vaisseaux sanguins pendant l’aspiration.

Que soigne la hijama ? 

Dans la médecine chinoise, la stagnation est synonyme de douleur. Le ventouse vise à soulager cette douleur en se débarrassant du sang qui peut stagner à certains endroits du corps. En effet, le sang contient des nutriments et de l’oxygène qui aident à capter les toxines et les déchets, donc en augmentant votre flux sanguin vers diverses parties de votre corps, vous augmentez sa capacité à réparer tout dommage qui a été causé en chemin.La hijama peut ainsi accompagner la guérison des douleurs du dos, des maux de tête, les crises épileptiques, l’impuissance, la faiblesse du corps et bien d’autres maladies.

Profiter de votre omra pour faire la hijama 

Que ce soit à Médine ou à la Mecque les centres proposant la hijama sont nombreux. Ce serait dommage de ne pas en profiter. Nous vous suggérons de bien vous renseigner auprès des accompagnateurs de l’agence, ils sauront vous conseiller insha’Allah.

Dans la mosquée du Prophète (saw) à Médine il y a un endroit que peu de gens connaissent. Marqué par un cercle sur le marbre et bien caché sous les innombrables tapis, il indique l’emplacement où se trouvait le jardin d’Abou Talha (Ra).Ce célèbre compagnon, converti à l’âge de 18 ans et cousin d’Abu Bakr (ra) est connu pour son rôle dans la bataille d’Ouhoud et celle du Chameau. Le Prophète (saw) aimait s’arrêter dans le jardin d’ Abou Talha pour s’y abreuver et manger des dattes. Si un jour vous effectuez une omra, demandez ou se trouve le jardin d’Abou Talha ?

La mosquée du Prophète (saw)?? comme vous ne l’avez jamais vu, en 3D et c’est superbe ?Vous pouvez même la parcourir (en partie) avec votre souris et il est aussi possible de zoomer sur des détails. Jolie, non ?

Bon, rien ne remplace une vrai visite pendant une omra mais c’est déjà pas mal ! Pour ceux ayant eu la chance de lui rendre visite à Médine et le saluer cela permet de se souvenirs et pour ceux qui n’ont pas encore l’occasion d’aller à Médine et bien c’est l’occasion, non ? ?

La Kaaba ou la Maison Sacrée de La Mecque est un cube sur laquel il y a une étoffe de soie noire communément appelée « kiswa » en arabe. Sur toute sa surface est calligraphié en fil d’or la profession de foi ou « chahada » ainsi que des versets du Coran. Mais la partie la plus précieuse est sa porte. Composée de deux battants en bois elle mesure près de 3,10 mètre de longueur pour une largeur de 1,70 mètre. Sa surface est plaquée d’environ 300 kg (certains disent 270) d’or massif et même sa serrure est du même métal précieux.